Ulysse, voilà déjà un moment que tu nous a quitté et je ne suis toujours pas venue te rendre hommage; sans doute parce que cette démarche rend ton départ d'autant plus officiel et réel que je n'arrivais pas à franchir le pas de ces adieux douloureux et définitifs.

On ne cesse de repenser à ce triste jour de novembre où nous avons du nous résoudre à te laisser partir; tu avais été relativement bien jusque là , toujours joyeux , enthousiaste , plein de douceur et d'amour envers nous et tes compagnons chiens et chats . Tu trottais allègrement sur nos talons en aboyant , en jouant avec ta balle même si certains jours tu n'arrivais plus à la tenir longtemps dans ta gueule. Ton appétit était intact et tu auras dévoré mes petits plats faits tout spécialement pour toi jusqu'au dernier jour . Tu as aussi été le plus câliné , le plus embrassé des chiens de la maison comme si on voulait prendre de l'avance sur la vie avant que cette terrible maladie ne finisse par te faire vaciller ce triste soir de novembre où tu as mangé ton dernier repas couché car tu n'arrivais plus à trouver ton équilibre .

Cette saleté de tumeur au cerveau avait gagné et nous ne savions plus quoi faire pour t'aider à part t'accompagner en douceur vers une paix bien méritée . Tu avais des hauts et des bas les derniers temps mais tu étais toujours joyeux et heureux d'être auprès de nous puis , soudain , tout s'est accéléré ce soir-là et la mort dans l'âme nous avons du prendre cette terrible décision pour que tu ne souffres pas .

Tous ont été choqué et marqué par ton départ même la petite Sweety , bientôt 16 ans , qui dehors a regardé autour d'elle pour te chercher dans le jardin et Maybe , notre tendre petite Cavalier King Charles qui est sortie dans le jardin après ton départ en pleurant à fendre le cœur et en courant partout pour te retrouver . Elle a mis plus d'un mois à retrouver un comportement normal . Même tes copains chats t'ont cherché et surtout Salem, notre amoureux des chiens qui faisait beaucoup de câlins avec toi . Lui a été aussi très abattu et encore maintenant il a adopté ton coussin dans le séjour et il y passe des heures ce qu'il ne faisait jamais avant . Il nous inquiète beaucoup aussi d'ailleurs car il boude sa nourriture et semble apathique alors que les examens ne donnent rien ce qui me fait craindre le pire .

Ulysse , tu nous manques tellement ....tes aboiements joyeux , ton trot aérien , ta crinière de lion et tes poils flamboyants . Tu avais tout pour toi , ta beauté , ta prestance ...mais surtout cette immense douceur , cette gentillesse envers toute ta famille ....On parle encore de toi souvent comme si tu étais toujours là et puis on se regarde consternés en réalisant que non , tu n'es plus là .... Ce sentiment de peine profonde , de manque est difficile à vivre ....Tu prenais une place énorme dans notre vie à tous et la maison semble bien vide et silencieuse sans toi .

Adieu mon Ulysse , tu nous manques tellement et tu garderas toujours une place immense dans nos cœurs ....adieu boule d'amour , j'espère que nous nous reverrons un jour où l'autre dans un monde meilleur.

Tes maîtres Oriane et Jean Marie